conflit Un doigt coupé pour « empêcher d’étudier » : au Cameroun anglophone, l’école prise pour cible

  • Initiateur de la discussion Le Monde
  • Date de début
Le Monde

Le Monde

Nouveau membre
Le conflit entre l’armée et les séparatistes prive d’éducation plus de 700 000 enfants. Depuis 2017, quelque 500 élèves ont été attaqués.

Continuer la lecture...
 
E

Enricoo

Membre
Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens à la lecture de cet article.

regionalis.fr - Un doigt coupé pour « empêcher d’étudier » : au Cameroun anglophone, l’école prise pour cible


La vie de ces populations est une horreur, ces enfants, tués, mutilés, kidnappés, agressés sexuellement parce qu'ils étaient simplement à l'école.
Ces familles décimés, qui vivent dans la peur de nouvelles attaques chaque jour, elles n'ont plus d'espoir, pas d'avenir, elles survivent tant bien que mal. Et pour couronner le tout elles vivent dans des pays dont les dirigeants sont corrompus, où les villas des ministres à plusieurs centaines de millions de francs côtoient des mère qui cherche désespérément 765€ pour sauver leurs enfants...

Et il y en a encore qui croient en Dieu ???
 
Thomas

Thomas

Membre
Et bien dans ce cas particulier c'est Dieu qui leur donne la force de vivre malgré tout.
 
Haut