Adolescence Souvenirs du service militaire

  • Initiateur de la discussion Patrice
  • Date de début
Patrice

Patrice

Membre
Si vous avez fait votre service militaire, le vrai, le seul, celui d'avant 2002 vous avez probablement nombre d'anecdotes et de souvenirs à raconter !
Ce fil de discussion y est dédié, racontez vos premiers jours, le passage chez le coiffeur, les corvées, les chambrées, les manoeuvres, les permissions, le cachot pourquoi pas mais surtout les copains !!

 
ablok

ablok

Membre
J'ai pas connu "ce" service militaire là, à mon grand regret parce que ce que m'en raconte mon père m'a toujours fait envie.
Une anecdote à ce propos: alors qu'il était en permission pour 2 jours il rencontre une fille dans le village voisin, la famille venait de s'installer il y a quelques mois et la fille avait déjà fait tourner les têtes de tous les jeunes du coin.

Il était de permission le vendredi et le samedi et devait rentrer en caser le dimanche avant 10h ou midi je sais plus trop... Il avait, au nez et à la barbe de tout le monde, réussit à sortir avec la fille ! Tout se passait bien jusqu'à qu'il apprenne que le dimanche soir il y avait un bal et qu'elle comptait bien y aller pour danser, mon père qui avait peur de la perdre au profit d'autres gars s'est mis dans la tête de l'accompagner pour montrer à tout le monde qu'il était avec elle et que dorénavant c'était chasse gardée.

Mais son retour prévu à la caserne le dimanche matin compromettait son plan. Ce con n'a rien trouver de mieux à faire que de se tapoter sur l'articulation du pouce avec une grosse cuillère pendant des dizaines et des dizaines de minutes si bien qu'au bout de 2 ou 3 heures son pouce et une partie de sa main avait doublé de volume !! (il parait que c'est connu comme technique) Il est alors allé chez le médecin militaire du coin se faire prescrire un arrêt.

Et il a finalement pu aller au bal et danser avec sa copine.
Une belle fin aurait voulu que cette jeune fille soit sa future femme et donc ma mère mais ce ne fût pas le cas, elle eu d'autres aventures pendant son service...
 
E

esteban88

Membre
(il parait que c'est connu comme technique)
Je connaissais se faire ramasser à la petite cuillère, le service à la cuillère, dormir en cuillère, mieux vaut pas de cuillère que pas de soupe mais le coup de la cuillère pour "sécher" l'armée, bravo à ton papa !
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Comme je le disais dans la discussion sur la scolarité mon premier vrai boulot était sapeur-pompier. Un métier de passion.
Arrivé à l'âge du service militaire je m'étais mis en tête d'intégrer le BSPP (Pompiers de Paris) ou le BMP (Pompiers de Marseille). Donc avec ma convocation pour les "3 jours" en main me voilà parti pour Tarascon.

Motivé comme jamais j'attaque les premiers tests écrits avec enthousiasme, puis arrive le moment d'indiquer quel corps on souhaiterait intégrer. Après quelques minutes de réflexion je me décide pour le BMP. Après tout je suis de Cannes, Marseille c'est toujours la Côte d'Azur. J'avais avec moi une lettre de recommandation de mon chef de corps, j'étais plutôt confiant.

On passe dans le bâtiment des visites médicales, tout va bien, on me mesure, me pèse, regarde la dentition, la routine, rien de spécial.
J'arrive devant le médecin militaire, je décline mon identité, le gars sors un dossier de son armoire et me dit:
- Vous avez eu une tuberculose pulmonaire en 1992 n'est-ce pas ?
- Je réponds oui, elle a été traitée au service phtisiologie de l'Hôpital du Petit Paris de Grasse, je suis maintenant parfaitement guéri.
- Monsieur je suis désolé c'est une maladie, même parfaitement traitée, qui est un motif automatique d'exemption médicale, vous êtes exempté de service militaire.


Douche froide !!!
Tout un coup tout s'est écroulé, pas de service militaire, pas de BMP et le concours professionnel de sapeur-pompier professionnel qui s'éloigne...
J'ai fait des pieds et des mains pour tenter de passer outre cette exemption médicale en faisant de nouveaux examens qui prouvaient que mes poumons n'avaient pas de séquelles graves due à la tuberculose mais malheureusement sur les radios il y avait des traces sur les poumons et malgré un deuxième voyage à Tarascon j'ai été définitivement exempté pour raison médicale.

Un gros coup dur à l'âge de 19 ans. J'ai finalement quitté le corps des sapeurs-pompiers après 5 ans de service vacataire.

Quand je pense qu'il y avait un paquet de gars qui faisait tout pour ne pas faire leur service militaire et était obligé de le faire et moi qui voulait absolument le faire on m'en a empêché... Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort. On oublie et on passe à autre chose.
 
J

Jérôme

Membre
Et donc tu comptais ne pas dire que tu avais eu une tuberculose pulmonaire ? Tu savais que c'était pas bon pour ton dossier ou bien simplement tu ne te doutais pas de la gravité de cette info pour les militaires ?

Et le médecin avait déjà ton dossier médical ?
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
La tuberculose, qui était supposée ne plus exister en France, est une maladie très suivie par les autorités pour éviter de nouvelles épidémies qui pourraient être assez graves. Et donc dès qu'un cas est déclaré par un hôpital ou un médecin c'est enregistré dans des registres nationaux qui sont consultables par n'importe quelle institution étatique, et donc l'armée.

D'ailleurs quand j'ai attrapé cette satané maladie, c'était mon premier été chez les pompiers et je sortais du lycée fin juin. Toute ma classe de première et tous mes professeurs ont été contactés pour effectuer des analyses ainsi que toute ma caserne !! Je te raconte pas le bordel. J'avais 2 semaines d'ancienneté chez les pompiers, mon arrivée n'est pas passé inaperçue.
 
ablok

ablok

Membre
Quand je pense qu'il y avait un paquet de gars qui faisait tout pour ne pas faire leur service militaire et était obligé de le faire et moi qui voulait absolument le faire on m'en a empêché...
Le monde à l'envers... dur !
 
P

Palefrenier

Membre
Maintenant c'est le SNU, le Service National Universel, réservé aux jeunes de 15 à 17 ans en 2022.
 
E

Enricoo

Membre
Ouais... Je me demande si avec les événements actuels ils vont pas y revenir au service militaire d'antan.
Saviez-vous que notre capacité de projection militaire à l'étranger n'est que de 15.000 hommes ? C'est pas beaucoup quand un pays comme la Russie est capable d'en mobiliser 200.000 sur un seul front et qu'il en reste au moins le double dans le pays...
 
Nathan

Nathan

Membre
C'est la projection opérationnelle, et c'est pas si ridicule sachant qu'à priori la France n'a pas l'intention d'envahir un pays tout entier.

Si on devait être attaqué ou envahit par contre nous pourrions déployer plus de force car l'armée française c'est plus de 200.000 femmes et hommes d'active et 70.000 civils et il faut compter avec les réservistes qui représentent plus de 70.000 personnes. Ce ne sont pas tous des militaires aguerris au combat mais une guerre ne se gagne pas que sur le front cela demande aussi des compétences à l'arrière. D'ailleurs c'est ce qu'on voit avec la Russie qui a envoyé près de 200.000 hommes et après presque 2 semaines de guerre l'Ukraine résiste toujours.

Et puis nous ne sommes pas seuls, nous sommes européens et membre de l'OTAN.
Tu peux dormir tranquille !

En ce qui concerne la réserve militaire, si jamais ça t'intéresse
 
E

Enricoo

Membre
Tu peux dormir tranquille !
Enfin !

regionalis.fr - Souvenirs du service militaire
 
Haut