lectures Quelques lectures féministes …

  • Initiateur de la discussion Le Journal Abrasif
  • Date de début
Le Journal Abrasif

Le Journal Abrasif

Membre
regionalis.fr - Quelques lectures féministes …

Quelques lectures féministes …

Quelques lectures féministes …

Non, évidemment que non, les écrits féministes ne sont pas réservés aux femmes, ils concernent les hommes, et les femmes, militantes ou pas, révoltées ou pas.

Je vous propose deux lectures très différentes.

Apprendre à transgresser. Bell Hooks (éditions sylepse)

Autant vous le dire tout de suite, le titre a été pour moi, plus accrocheur que le contenu ; le livre est bon, mais il s’installe sur un récit de vie militant et universitaire aux USA. Mon appétit littéraire est progressivement tombé, sans doute car cet univers ne me parlait pas.

Néanmoins, je voudrais vous partager deux idées que je trouve essentielles :

Le système bancaire éducatif.

L’expression vient du brésilien Paulo Freire. « Là où les étudiant.es sont considéré.es comme de simple consommateur.rices passif.ves »

Cette expression a pour moi énormément de sens, elle explique notre système d’enseigenment. J’ai encore en souvenir ce premier cours de DESS (bac +5) où la responsable de formation s’est adressée aux étudiant.es conventionnel.es « C’est la pemière fois que l’on va vous demander de réfléchir »

Tous les jours, je rencontre des personnes oppressées par ce système éducatif comptable, elles pensent que l’intelligence est un cumul de données, que leur réflexion n’a pas de valeur.

Bell Hooks défend un enseignement critique, ancré dans les fondements des acteurs : « Le manque de volonté d’inclure la conscience de race, de sexe et de classe sociale vient souvent de la peur que les cours deviennent incontrôlables, que les émotions et les passions ne puissent pas être contenues… L’expérience des enseignant.es cherchant à développer l’esprit critique montre que beaucoup d’étudiant.es, en particulier des étudiant.es racisé.es, peuvent ne pas du tout se sentir « en sécurité » dans un contexte neutre ; C’est l’absence de sens de sécurité qui provoque souvent les silences prolongés, ou l’absence d’implication des étudiant.es »

Je pense, tout comme l’auteure que d’aborder la formation dans une conception de neutralité où tout le monde est identique ne peut servir que les tenant de …

Continuer la lecture sur le site d'origine...
 
Haut