• Bienvenue sur Regionalis, votre espace de discussion libre, sans publicité, sans traqueur statistique, marketing ou publicitaire. Inscrivez vous en moins de 30 secondes et lancez des discussions sur tous sujets : politique, société, environnement, science, technologie, art ou culture...
  • Bienvenue sur les forums d'actualité Invité. Les discussions que vous ouvrez ici ne sont pas modérées avant d'être publiées. Vous êtes malgré tout tenu de respecter le droit français relatif aux propos violents, injurieux, diffamatoires, pédophiles, racistes, révisionnistes, faisant l'apologie des crimes de guerre, appelant au meurtre, incitant au suicide ou encore incitant à la discrimination ou à la haine.

politique Présidentielle : proposition du candidat Eugène Z

Campagne présidentielle

Campagne présidentielle

Campagne présidentielle « Les handicapés dans les centres ! »​


La recherche de la perfection…

Dorénavant, je baptise l’homme en gris Eugène Z, en référence à la théorie de l’eugénisme : « L’eugénisme peut être désigné comme « l’ensemble des méthodes et pratiques visant à sélectionner les individus d’une population en se basant sur leur patrimoine génétique et à éliminer les individus n’entrant pas dans un cadre de sélection prédéfini ». Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins « indemne de nombreuses affections graves » Wikipédia.

Non, il n’a pas été au bout des idées, il n’a pas repris les théories nazies.

Pour mémoire :

« Entre 1939 et 1945, environ 300 000 malades et handicapés mentaux ont été assassinés sous couvert d’« euthanasie » dans les territoires allemands. Les opérations baptisées « Aktion T4 » et « Aktion 14f13 » constituent les aspects les plus connus de cette politique. Cet article retrace l’historique de la théorie des « vies indignes d’être vécues », décrit son application radicale et meurtrière du temps du national-socialisme dans le Reich allemand et dans les territoires occupés, distingue les différentes formes de mise en œuvre du programme d’« euthanasie », rappelle qui furent ses acteurs et leurs motifs, et s’efforce de préserver la mémoire des victimes. »

Gerrit Hohendorf, 17/11/2016 article publié avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Non, ce qu’Eugène Z exprime, c’est que l’inclusion scolaire n’est pas une bonne chose, en tout cas pour les situations les plus lourdes (à définir…).

Cette pensée que l’inclusion serait à réguler, émane d’une conception où il y aurait les personnes valides et les autres, et que les accompagnements scolaires …

Continuer la lecture sur le site d'origine...
 

DianeG

Membre
Quand je vois par ci par là le nombre de personnes prêtes à voter pour cette pourriture je suis horrifiée !
Merci pour ton article qui j'espère ouvrira les yeux sur les plus bas instincts de ce personnage qui malheureusement réveille et révèle les mêmes chez d'autres personnes
 

Jean-Paul

Membre
Exclure les enfants atteints de handicap du circuit classique semble une bonne chose sur le papier. Je n'ai pas de référence ou d'exemple concret donc j'aurais du mal à me prononcer sur l'efficacité de l'inclusion. Mais parle t'on de handicaps moteurs ou mentaux ?
Le handicap moteur ne me semble pas être un frein à l'apprentissage scolaire, il doit parfois nécessiter des aménagements dans les classes, la cantine, la bibliothèque mais rien de bien méchant.
Mais le handicap mental est une forme de handicap plus gênante pour l'apprentissage non ? Est-ce que ces de ces enfants là dont parle EZ ?
Je pose ces questions vraiment sans arrière pensée, je veux juste comprendre.
 

Magic Bob

Modérateur
Membre du Staff
Salut, vous pouvez consulter ces 2 liens pour en savoir plus à ce sujet:
 

DianeG

Membre
Exclure les enfants atteints de handicap du circuit classique semble une bonne chose sur le papier. Je n'ai pas de référence ou d'exemple concret donc j'aurais du mal à me prononcer sur l'efficacité de l'inclusion. Mais parle t'on de handicaps moteurs ou mentaux ?
Le handicap moteur ne me semble pas être un frein à l'apprentissage scolaire, il doit parfois nécessiter des aménagements dans les classes, la cantine, la bibliothèque mais rien de bien méchant.
Mais le handicap mental est une forme de handicap plus gênante pour l'apprentissage non ? Est-ce que ces de ces enfants là dont parle EZ ?
Je pose ces questions vraiment sans arrière pensée, je veux juste comprendre.
Ces enfants sont une richesse pour les enfants dits 'normaux' aucun enfant n'est gênant dans l'apprentissage des autres bien au contraire ils apprennent ainsi les choses les plus importantes de la vie comme l'empathie, l'entraide, la solidarité. Le devoir de l'état est justement d'aider à leur intégration en leur attribuant des AVS les aidant à s'adapter à leur milieu scolaire.
Aucun enfant ne peut être exclu du système et les écoles sont tenues à un quota qu'elles ne repectent pas tout comme les entreprises pour les travailleurs handicapés non respecté également !
 

alouette

Membre
Ces enfants sont une richesse pour les enfants dits 'normaux' aucun enfant n'est gênant dans l'apprentissage des autres bien au contraire ils apprennent ainsi les choses les plus importantes de la vie comme l'empathie, l'entraide, la solidarité.
C'est tellement vrai, je ne l'avais pas vu dans ce sens.
Bien que les enfants soient très durs les uns envers les autres parfois je suppose que malgré tout ils apprennent aussi au contact de ces enfants en situation de handicap.
 

DianeG

Membre
C'est tellement vrai, je ne l'avais pas vu dans ce sens.
Bien que les enfants soient très durs les uns envers les autres parfois je suppose que malgré tout ils apprennent aussi au contact de ces enfants en situation de handicap.
Ce sont dans les écoles des quartiers défavorisés qu'ils sont le mieux intégrés et acceptés par la direction et par les élèves ce qui est sans doute du à l'acceptation des différences alors que l'on rencontre beaucoup plus d'élèves souffrant d'un handicap acceptés mais non intégrés par exemple restant seuls dans un coin de la cour de récréation dans les quartiers dits favorisés.
 

Jérôme

Membre
alors que l'on rencontre beaucoup plus d'élèves souffrant d'un handicap acceptés mais non intégrés par exemple restant seuls dans un coin de la cour de récréation dans les quartiers dits favorisés.
Bien sûr ! Les enfants des classes moyennes et défavorisées sont tous gentils, tolérants et bienveillants et les enfants des classes aisées sont tous des cons dépourvus de sentiments et d'horribles égoïstes. Le bien et le mal, c'est si simple la vie !
 

DianeG

Membre
C'est une nouvelle race les gens de terrain ?


Évidemment non, je vis sur une autre planète...
Vous avez une vision manichéenne de la société digne d'un enfant de 4 ans. Les gentils et les méchants, rien d'autre.
C' est vous qui faites une généralité et non moi le 'tous' vient de vous très cher
 
Haut