roman Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

  • Initiateur de la discussion Thomas
  • Date de début
Thomas

Thomas

Membre
Sur l'excellent site GEO je suis tombé sur cet article

Qui n'a pas lu Le Petit Prince ? Livre, après la bible, le plus traduit au monde est probablement le plus lu au monde.
Wikipédia définit cette oeuvre comme ceci: C'est une œuvre poétique et philosophique sous l'apparence d'un conte pour enfants. Ce qui m'a intrigué c'est "sous l'apparence d'un conte pour enfants". Quand on lit ce livre à l'age adulte on se rend assez vite compte (conte) que le texte est plus profond que la lecture que pourrait en faire un enfant. Mais pourquoi cette précision ?

regionalis.fr - Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry
Quand on lit Tintin au Congo en étant môme on se régale de l'aventure de ce petit reporter dans un pays africain. Mais quand on prend un peu de recul on s'aperçoit que Tintin se comporte comme un colon qui parle mal aux autochtones et à une vision rétrograde du peuple congolais. Mais pour autant on ne définit pas Tintin au Congo comme une oeuvre sous l'apparence d'une bande dessinée destinée aux enfants. C'est une BD c'est tout.

Alors pourquoi cette précision pour Le Petit Prince ?
Probablement parce que c'est un conte philosophique très marqué et que la philosophie n'est pas accessible mentalement aux plus jeunes.
Le Figaro : L’œuvre de Saint-Exupéry est la plus traduite et peut-être la plus lue, mais est-elle pour autant la mieux entendue? Elle est avant tout considérée comme un conte pour enfants. Or, que les enfants soient philosophes est une thèse discutable.


Saint-Ex a t-il écrit un conte pour enfant ou roman philosophique ? Réellement, quel était son intention avec ce livre puisqu'un enfant ne saurait en comprendre la teneur, l'essence ?
 
Éméché

Éméché

Membre
Faudrait que je le relise. Je ne me souviens pas la dernière fois (qui doit être la première aussi) que je l'ai lu donc ça doit être il y a trèèès longtemps, et donc j'étais gamin et donc j'aurais rien compris ? Faudrait que je le relise.
 
Haut