• Bienvenue sur Regionalis, votre espace de discussion libre, sans publicité, sans traqueur statistique, marketing ou publicitaire. Inscrivez vous en moins de 30 secondes et lancez des discussions sur tous sujets : politique, société, environnement, science, technologie, art ou culture...
  • Bienvenue sur les forums d'actualité Invité. Les discussions que vous ouvrez ici ne sont pas modérées avant d'être publiées. Vous êtes malgré tout tenu de respecter le droit français relatif aux propos violents, injurieux, diffamatoires, pédophiles, racistes, révisionnistes, faisant l'apologie des crimes de guerre, appelant au meurtre, incitant au suicide ou encore incitant à la discrimination ou à la haine.

géopolitique Le Pakistan cède aux exigences d’un parti islamiste antifrançais

Macadam

Membre
Encore une bonne nouvelle pour l'islam qui accumule les notes positives à travers le monde.
On peut critiquer le fait que le religion catholique ait une hiérarchie pyramidale, curés, prêtres, évêques, cardinaux, archevêques, etc... jusqu'au Pape mais au moins tout le monde ne fait pas de cette religion ce qu'il veut.

C'est incroyable que dans l'islam il y ait autant de courants différents du plus extrême au plus modéré.
Comment une religion au XXIe siècle peut être autant associé à la terreur, le malheur, la violence, la mort.

On ne peut pas, on ne doit pas, faire d'amalgame et les musulmans n'ont pas à s'excuser des dérives de leur religion, ils n'en sont pas responsables mais leur silence est assourdissant...

Les voici les partisans du TLP lors de leur marche vers Islamabad qui a fait plier le gouvernement.
Au passage un gouvernement très ferme sur ses positions (ironie).

0d65069_as102-pakistan-islamist-1028-11.jpg
 

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Après les attentats de Charlie la communauté musulmane française ne s'est pas prononcé franchement contre les faits. Pas qu'elle les cautionnait, pas du tout même, mais s'afficher clairement contre ces attentats c'était un peu accepter les caricatures du prophète et ça ce n'est pas du tout envisageable pour un musulman.

Pour moi ils étaient pris en tenaille, entre le dégoût du carnage perpétré par ces fondamentalistes et la peur de blasphémer contre le prophète en le criant trop fort.

Je dis ça mais je ne suis pas de ceux qui pensent que la communauté musulmane aurait du défiler dans la rue en scandant "pas en mon nom".
Lorsqu'un prêtre pédophile est condamné on ne voit pas les catholiques de France défiler avec des pancartes "pas en mon nom".

Les musulmans de France et du monde ne sont pas responsables des actes de ces fanatiques.
 

Albert Ø

Membre
Tellement vrai.

Et quand l'autre fou a massacré des fidèles dans une mosquée en Australie on a pas vu les catholiques dans la rue non plus.
Donc je suis d'accord, on a pas à attendre quoique ce soit de leur part lors de tels événements. S'ils le font alors tant mieux sinon y'a rien à dire ni à leur reprocher.
 

Bixente

Membre
On ne peut pas, on ne doit pas, faire d'amalgame et les musulmans n'ont pas à s'excuser des dérives de leur religion, ils n'en sont pas responsables mais leur silence est assourdissant...
Si ils en sont pas responsables pourquoi leur silence est si étourdissant ?
C'est un peu paradoxal comme réflexion...
 
Ils n'en ont pas l'obligation mais ils n'en ont pas l'interdiction non plus.
Personnellement j'aurais aimé entendre au moins un peu plus fort les autorités religieuses musulmanes, conseil musulman, imams, associations, etc... Je ne peux pas comprendre leur peur @Nicolas car les lois de la République, les valeurs de la France doivent être au dessus de tout.

On ne tue personne pour des caricatures, quand bien même elles sont ressenties comme blasphématoires par une communauté religieuse.
Charlie Hebdo ne s'est pas gêné pour caricaturer, ridiculiser le pape et les catholiques personne n'est venu les assassiner en leur nom.
 

Nathan

Membre
@laluttefinale Je crois que les musulmans n'ont pas le même rapport au prophète Mohamed que les catholiques au Pape.

Moi je pense comme @Nicolas, ils ont une peur bleue du blasphème et ne défendront jamais une caricature de Mohamed sous prétexte de la liberté d'expression, jamais.
 

Macadam

Membre
Tu veux dire qu'ils sont pris en tenaille entre leur religion et la République ?
Et bien ça pose un grave problème parce que nous sommes dans un état laïque et ils ne peuvent pas faire passer leur religion avant les lois de la République, je dis ça pour l'islam parce que c'est le sujet mais c'est valable pour toutes les religions.
 

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Dans ce cas précis c'est un problème de liberté qui va au-delà de la France : la liberté d'expression a t-elle des limites ?
On défend le droit de caricaturer un prophète mais on interdit, par exemple, de nier l'existence des chambres à gaz.
(oups... va t-on arriver au point Godwin ?)
 
Haut