• Bienvenue sur les forums d'actualité Invité. Les discussions que vous ouvrez ici ne sont pas modérées avant d'être publiées. Vous êtes malgré tout tenu de respecter le droit français relatif aux propos violents, injurieux, diffamatoires, pédophiles, racistes, révisionnistes, faisant l'apologie des crimes de guerre, appelant au meurtre, incitant au suicide ou encore incitant à la discrimination ou à la haine.

crise Le Mali mis au ban par l’Afrique de l’Ouest

Le Monde

Nouveau membre
Les chefs d’Etat de la Cédéao ont notamment décidé de fermer leurs frontières avec le pays et de suspendre toute transition commerciale dans l’attente d’un nouveau calendrier électoral. La junte au pouvoir rechigne à organiser des élections.

Continuer la lecture...
 

Redouane

Membre
Réponse adéquate de la CEDEAO pour tenter de faire plier le colonel Assimi Goïta qui s'imagine déjà empereur du Mali pour les 30 prochaines années. Il faut frapper vite et fort.

f24c309_gggacc02-mali-politics-0109-11.jpg


Le blocus commercial va par contre toucher en premier lieu les maliens et peut être par ricochet le gouvernement "illégitime" si le peuple descend dans la rue afficher son mécontentement. Si c'est le cas ce sera un épisode charnière de la transition : comment réagira l'armée au pouvoir ? La force ou la négociation ? J'ai une petite idée...
 

Jean-Paul

Membre
J'ai une petite idée...
Moi aussi.

Surtout que maintenant le gouvernement militaire est appuyé par des milices russes qui se torchent avec les droits de l'homme.
La CEDEAO ne pouvait pas rester sans rien faire, le gel des avoirs peut avoir une incidence forte sur le régime, l'interdiction de sortir ou rentrer sur le territoire aussi. Nous verrons dans les prochaines semaines si ces pressions ont un effet.
 

Redouane

Membre
Disons que l'effet va être immédiat sur le peuple sachant que le commerce transfrontalier est une des principales ressources pour beaucoup de familles maliennes. Et cette mesure touche par ricochet les commerçants nigériens, burkinabé, ivoiriens, sénégalais...

Avec les militaires on est jamais sur de rien, et le colonel Goïta à l'air de prendre goût au pouvoir. C'est comme les lionceaux, quand ils ont goutés au sang ils ne peuvent plus s'en passer.
 

Le Monde

Nouveau membre
A Bamako, des voyageurs transfrontaliers bloqués par les sanctions de la Cédéao

Les États membres de l’organisation régionale ont décidé de fermer leurs frontières avec le Mali, où la junte militaire rechigne à rendre le pouvoir aux civils.

Continuer la lecture...
 

Pascalou

Membre
Évidemment que ce sont les habitants les premiers touchés par ces mesures de frontières fermées.
Et je ne vois pas trop en quoi cela met la pression sur le régime militaire qui n'allait de toutes façons prendre le risque de voyager hors Mali.

Peut-être qu'ils auraient du fermer uniquement les frontières aériennes, symboliquement.

ad886fd_993081599-000-9vy62c.jpg
 

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Habitant le Sénégal je vois déjà les premières conséquences concrètes de la fermeture des frontières: un ami habite au Mali et je devais lui faire passer par camion une valise électronique Renault pour qu'ils réparent ses Kangoo de livraisons en panne et bien tout est bloqué... Et ses voitures resteront en panne jusqu'à nouvel ordre.
 
Haut