environnement Le loup dans nos montagnes

  • Initiateur de la discussion Thomas
  • Date de début
Thomas

Thomas

Membre
Je viens de visionner deux vidéos très intéressantes d'un jeune journaliste qui a passé du temps avec des éleveurs dans les alpages.
J'avais un mauvais à priori, par méconnaissance surement, sur la façon dont les éleveurs vivaient le retour du loup dans l'écosystème montagnard.

regionalis.fr - Le loup dans nos montagnes

En ardent défenseur de la nature et notamment de sa faune, pour moi le loup avait sa place dans nos montagnes, quoiqu'il en coûte.
Je n'ai pas changé d'avis à ce sujet mais par contre je vois différemment les éleveurs après ces 2 petits reportages, que je vous recommande.
Je n'avais pas imaginé le stress de ces femmes et ces hommes qui vivent au quotidien avec la menace d'attaques de loup. Ils mettent en place des mesures de protection avec des filets et des chiens de défense (les patous) mais malgré ça ils vivent avec la crainte des attaques.

Après avoir visionné ces vidéos, dites moi si vous ressentez la même chose : avoir pris conscience de la complexité de cette cohabitation sauvage/domestique.

Le mini-reportage est en deux parties



 
Dernière édition:
A

Albert Ø

Membre
En tout cas c'est un sacré boulot de déplacer et poser des barrières dans la montagne.

C'est vrai que quand la femme du berger dit qu'ils n'ont plus ce moment de repos qu'était la nuit tu prends conscience que le loup à une influence énorme sur leur qualité de vie. Le stress permanent, même dans un cadre aussi beau que les alpages, c'est invivable.

Je pense justement que leur cadre de vie leur empêche ou tout du moins diminue le risque de burn-out mais le danger existe.
 
Mister H

Mister H

Membre
C'est un problème de cohabitation clair, ce qui est intéressant c'est d'apprendre que le loup avait disparu des alpages "que" depuis 30 ans et que les éleveurs d'antan cohabitaient avec lui, ils ne se posaient même pas la question, c'était comme ça, le loup est un animal traditionnel de nos montagnes et les éleveurs sont en quelques sortes arrivés après.

Le fait que ce soit une réintroduction laisse penser, insidieusement, que le loup arrive après les éleveurs et donc le rapport de force à quelque peu changé. Il est important de comprendre que le loup, malgré sa disparition de 30 ans, est un animal qui vit en France et en Europ depuis toujours.
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Petit hommage à Hugo Clément en début de première vidéo...

Très intéressant oui, belle trouvaille @Thomass, ça permet de mieux saisir le sujet.
Clairement c'est à l'homme de s'adapter au loup et pas l'inverse, on ne peut pas éduquer un loup, sinon c'est un chien.

Ce même journaliste avait tourné un petit reportage avec d'autres éleveurs qui eux n'avait aucun risque de croiser des loups !

 
A

Albert Ø

Membre
Le pouvoir d'attraction de quelques moutons sur les passants est assez impressionnant.
Comme quoi les urbains devraient un peu plus faire preuve de ruralité, ça aiderait à la diminution du stress !
 
laluttefinale

laluttefinale

Membre
Ben tout le monde n'a pas les moyens non plus de se payer des weekends à la campagne pour décompresser.
Et pour les parisiens, croiser ces moutons ça ne doit pas être tous le jours !
 
Bizu33

Bizu33

Membre
Revenons à nos moutons !
En février il y a un loup qui a été abattu dans les Vosges et c'est un loup solitaire qui avait traversé une grande partie de l'Europe centrale pour finir dans les Vosges et le Val d'Ajol.

regionalis.fr - Le loup dans nos montagnes

Il a fait pas mal de dégâts durant son périple et notamment 50 bêtes tuées au Pays-Bas.
 
Nathan

Nathan

Membre
C'est réellement un problème le loup, mais on ne peut pas le supprimer de l'équation à coup de fusil.

Je trouve les bergers de la vidéo très courageux, placer et déplacer les filets à longueur de pâturage c'est un sacré boulot surtout avec le dénivelé à se coltiner. Cela demande du temps, de l'investissement je suppose et donc ils doivent le reporter sur le prix de leur produit ou alors être aidé par l'état qui a décidé de réintégrer le loup.

Les loups qui se déplacent on ne pourra pas y faire grand chose non plus à part les parquer mais ce n'est pas le but de l'opération.
Là c'est difficile de prévoir leurs attaques.
 
Haut