• Bienvenue sur Regionalis, votre espace de discussion libre, sans publicité, sans traqueur statistique, marketing ou publicitaire. Inscrivez vous en moins de 30 secondes et lancez des discussions sur tous sujets : politique, société, environnement, science, technologie, art ou culture...
  • Bienvenue sur les forums d'actualité Invité. Les discussions que vous ouvrez ici ne sont pas modérées avant d'être publiées. Vous êtes malgré tout tenu de respecter le droit français relatif aux propos violents, injurieux, diffamatoires, pédophiles, racistes, révisionnistes, faisant l'apologie des crimes de guerre, appelant au meurtre, incitant au suicide ou encore incitant à la discrimination ou à la haine.

ukraine Guerre en Ukraine

Albert Ø

Membre
Son discours est truffé de mensonges grossiers : l'organisation de référendums répond aux demandes de la population locale alors j'ai décidé d'appuyer leur demande. C'est tellement gros que seul un russe avec 3gr de vodka dans le sang peut le croire.

Mais si ce n'était que ça.
On se rapproche de l'irréparable avec sa mobilisation partielle, se menace de plus en plus explicite de l'utilisation de l'arme nucléaire et surtout son analyse de la situation où il se considère victime et non agresseur. Poutine nage en plein délire c'est ce qui me fait le plus peur.
 

Human-Fly

Peace Maker
Club Regionalis
Son discours est truffé de mensonges grossiers : l'organisation de référendums répond aux demandes de la population locale alors j'ai décidé d'appuyer leur demande. C'est tellement gros que seul un russe avec 3gr de vodka dans le sang peut le croire.

Pas vraiment.

Parce que les régions dans lesquelles seront organisés ces référendums d'opérette sont majoritairement pro-russes.
De plus, ces soit-disant référendums seront organisés dans un pays en guerre et partiellement occupé sous contrôle de l'armée occupante, donc avec toutes les possibilités, si besoin était, de truquer le scrutin ou son résultat.

Donc, considérant la population spécifique des régions, je pense que ces référendums totalement illégitimes pourraient être gagnés sans même recourir à un scrutin faussé.
Mais en cas du moindre doute, Poutine trichera pour obtenir une victoire nette dans chacune de ces régions.

Outre la malhonnêteté totale de la démarche et son caractère à la fois scandaleux et ridicule, tout cela diminue les marges de manœuvre pour d'éventuelles négociations de paix entre Poutine et Zelensky, le moment venu.
Là, Poutine fait tout pour rendre improbables de telles négociations, et surtout leurs éventuels résultats...


Mais si ce n'était que ça.
On se rapproche de l'irréparable avec sa mobilisation partielle, se menace de plus en plus explicite de l'utilisation de l'arme nucléaire et surtout son analyse de la situation où il se considère victime et non agresseur. Poutine nage en plein délire c'est ce qui me fait le plus peur.


Là, je te rejoins.
Il est en train de perdre sa guerre à tous points de vue.
Or, il ne peut pas se le permettre. S'il perd sa guerre en Ukraine, il perd au moins le pouvoir et probablement la vie.
Poutine choisit donc l'escalade et la fuite en avant, et ressort de façon appuyée différentes menaces, dont la menace nucléaire.

Parce que Poutine perd depuis le début dans le domaine de la morale, du droit, de la "diplomatie" (si on peut encore parler de diplomatie au point où en est Poutine), ainsi que dans le domaine économique.
Et maintenant, la défaite militaire de la Russie se profile, pour compléter ce tableau désastreux.

Poutine est dos au mur et ses propos peuvent en effet faire peur ; ils sont d'ailleurs faits pour ça.

Tes craintes me semblent malheureusement légitimes.
 

Mister H

Membre
Parce que les régions dans lesquelles seront organisés ces référendums d'opérette sont majoritairement pro-russes.
Ah bon ? L'oblast de Kherson est pro-russe ?
Pourquoi près de 50% de la population a fui à l'arrivée des troupes russes alors ?
Pourquoi ceux qui sont restés manifestent le souhait de voir le départ des troupes russes aujourd'hui ?
Et pourquoi depuis l'annexion de la Crimée le gouvernement qui était en place a choisi Kherson pour s'exiler si la ville est majoritairement pro-russe ?

Et ce n'est pas du tout la population locale qui a demandé la tenue de référendums mais les autorités pro-russes mises en place par le Kremlin depuis des mois. Ce n'est pas du tout pareil.
 

Human-Fly

Peace Maker
Club Regionalis
Et ce n'est pas du tout la population locale qui a demandé la tenue de référendums mais les autorités pro-russes mises en place par le Kremlin depuis des mois. Ce n'est pas du tout pareil.

Entièrement d'accord avec toi sur ce point.

Pour l'Oblast de Kherson, c'était effectivement peuplé d'une majorité d'Ukrainiens avant l'occupation russe (82% selon wikipedia). Les séparatistes pro-russes doivent être très minoritaires, même sous occupation russe.


Je me suis trompé. Tu as raison. (y)

En plus du cadre totalement illégal et illégitime de ces pseudo-référendums, Poutine devra tricher pour gagner.
 

Pascalou

Membre
On ne se fait pas d'illusion sur les résultats d'un référendum organisé par l'occupant alors que la moitié de la population locale a fui.
Le vote pour l'annexion va remporter un grand DA ! Le NIET fera 17% pour la forme...
 

Al Kaline

Membre

babylone

Membre
Manifester en Russie contre la guerre c'est avoir un autre courage que de manifester en France contre la réforme des retraites.
Gloire au peuple russe qui, visiblement ou invisiblement, condamne la guerre de son maudit dirigeant !

Cet homme n'a finalement personne qui le soutient de son gré, tout n'est que désinformation et censure en Russie. Pourquoi le peuple russe serait si profondément différent des autres pour ne pas aspirer à plus de liberté ? À la démocratie ? Le bâillon placé sur toutes les voix discordantes à celle de Poutine craque, s'éffiloche, pourrit... Tant mieux !
 

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Les réservistes russes se bousculent aux portillons des casernes... ou pas ! :oops:
Depuis que Poutine a annoncé, mercredi, la mobilisation de la réserve de son armée, soit des centaines de milliers de Russes (effectif qui peut être porté à 25 millions, selon le Kremlin) pour combattre en Ukraine, les recherches « Comment se casser le bras », « Comment se casser le bras rapidement » ou encore « Comment se casser le bras sans douleur » ont brusquement augmenté sur Google Russie.

Les trends Google ne laisse pas de place au doute !

1663847935687.png


Autre conséquences, les demandes de billets d'avion pour quitter la Russie explosent.
 

Thomas

Membre
Le C dans l'air sur le sujet était fort intéressant.


Et pour rebondir sur le dernier article ici, effectivement Poutine n'est pas fou, il suit la doctrine soviétique à la lettre, développer la grande Russie par tous les moyens, par la force si nécessaire. Et sa menace nucléaire fait également partie de cette doctrine notamment sur les frappes tactiques qui pour Poutine ne sont pas réellement des attaques nucléaires.

Poutine n’est pas fou et c'est ce qui le rend plus dangereux encore

international  Poutine n’est pas fou et c'est ce qui le rend plus dangereux encore

Les Américains ont développé une fâcheuse habitude d’attribuer la maladie mentale à ceux qui ont des valeurs, des objectifs ou des circonstances différents des leurs. C’est répréhensible parce que cela fausse la compréhension du public à l’égard de la maladie mentale et favorise la...

C'est très bien dit dans l'émission, il y a deux sortes de frappes nucléaires : les frappes tactiques et les frappes stratégiques. Et d'ailleurs il n'est même pas certain que le monde, comprendre les USA et l'OTAN, ne répondent nucléairement à des frappes tactiques, ce n'est pas forcément une ligne rouge infranchissable. Si vous avez une heure devant vous je vous recommande fortement le visionnage de cette émission.
 

Jacques

Membre
MDR. Donc la ligne rouge à ne pas dépasser c'est la guerre nucléaire totale ? C'est ridicule.

Si on continue à se faire dessus face aux menaces de Poutine on n'est pas près de l'arrêter. S'il devait bombarder l'Ukraine avec une bombe nucléaire et que ça n'ait de conséquence que l'indignation de la communauté internationale la sécurité ne serait plus assuré nulle part dans le monde et notre dissuasion ne serait que poudre aux yeux. Faut arrêter de se chier dessus.
 
Haut