• Bienvenue sur les forums d'actualité Invité. Les discussions que vous ouvrez ici ne sont pas modérées avant d'être publiées. Vous êtes malgré tout tenu de respecter le droit français relatif aux propos violents, injurieux, diffamatoires, pédophiles, racistes, révisionnistes, faisant l'apologie des crimes de guerre, appelant au meurtre, incitant au suicide ou encore incitant à la discrimination ou à la haine.

médias Comment sauver le pluralisme des médias ?

CNRS

Nouveau membre
Le regroupement d’un grand nombre de chaînes de télévision, de radios et de titres de presse entre les mains de peu d'acteurs financiers menace l’indépendance des médias dans notre pays, alors même que des fusions sont en discussion. C'est le point de vue de l'économiste Julia Cagé, qui propose des pistes pour améliorer la santé démocratique de nos médias.

Continuer la lecture...
 

ablok

Membre
Interview très intéressante de cette économiste.
L'empire médiatique que tente de créer Bolloré est un risque majeur pour l'information en France. La concentration de médias multiplateformes dans les mains d'un seul groupe et donc d'un seul homme ne permet pas de garantir une information objective de qualité.

La fusion TF1/M6 non plus ne serait pas une bonne nouvelle, l'entité regrouperait près de 3/4 de parts de marché. Quel meilleur moyen pour s'adresser au plus grand nombre pour faire passer ses idées ? Bonnes ou mauvaises. Le législateur devrait se pencher sur la question et protéger au mieux le pluralisme des médias, les journalistes et leurs sources.

Il y a des dispositifs en France qui permettent aux journalistes en désaccord avec leur rédaction, leur direction ou qui pensent ne plus être ne mesure de faire correctement leur travail de quitter leur emploi dans de bonnes conditions et retrouver du travail. Mais ces dispositifs ne seront d'aucune efficacité si la plupart des postes de journalistes sont concentrés dans 2 ou 3 groupes médiatiques ?

Évidemment les journalistes sont les premiers et les mieux placés pour s'en plaindre et il faut les soutenir dans ce combat.
 

Pièces jointes

  • 000_9dk78v_72dpi.jpg
    000_9dk78v_72dpi.jpg
    124,6 KB · Vues: 1
  • 000_par7100854_72dpi.jpg
    000_par7100854_72dpi.jpg
    191,5 KB · Vues: 1

Luciole

Membre
Le problème s'aggrave quand le patron du groupe affiche ouvertement son orientation politique et qu'il essaie de l'imprimer à ses rédactions.
Je ne vise personne en particulier. Bolloré
 

Patrice

Membre
L'économiste le dit bien, il faut légiférer de nouveau pour s'adapter aux nouveaux supports de médias. Un journal papier d'il y a 50 ans publiait sur support papier uniquement alors que de nos jours un journal comme Le Monde publie sur Snapchat, YouTube, Facebook, Twitter, à son propre site internet.

La notion de monopole ne concerne actuellement, si j'ai bien compris, le regroupement de médias d'un même support (papier par exemple) alors que si le groupe X achète le journal papier le plus lu, la chaine YT la plus regardée, le site internet le plus visité, la chaine TV avec le plus d'audience il pourrait toucher 1 français sur 2 sans qu'on puisse parler de monopole médiatique. C'est dangereux.

Les politiques devraient se pencher sur ce problème et vite si on veut garder une information objective et de qualité.
 
Haut