politique Coût d'état, les cabinets de conseils dirigent ils la France ?

  • Initiateur de la discussion Nicolas
  • Date de début
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Le titre est volontairement provocateur même si en y regardant de plus près la question pourrait être légitime.

Je suis tombé sur une vidéo d'une chaine qui s'appelle Le Fil d'Actu. Un média qui diffuse uniquement sur YouTube et qui se veut indépendant et à la recherche de la vérité en prenant du recul sur les événements, l'anti BFMTV. Ce média a été fondé entre autres par Tatiana Ventôse (lien Wiki que je vous invite à parcourir) de son vrai nom Tatiana Jarzabek. C'est elle qui présente dans la vidéo.

regionalis.fr - Coût d'état, les cabinets de conseils dirigent ils la France ?
Cette enquête est intitulée Les liens troubles entre Macron et McKinsey (Wiki). Elle raconte comment des cabinets de conseils étrangers ont infiltrés l'état français sous l'impulsion d'Emmanuel Macron qui entretient des liens étroits avec certains collaborateurs du cabinet de conseil le plus prestigieux au monde, McKinsey & Company.

C'est assez édifiant et quelque part inquiétant. C'est assez bien documenté mais tout ne l'est pas notamment lorsqu'ils parlent de la transmissions de données classées secret défense à ses cabinets de conseils. Certaine pirouette littéraire ont pour objectif de laisser penser que tout est complot, mais vous jugerez par vous même.







Je relaie aussi ces articles du Parisien et de Marianne sur le sujet afin de multiplier les sources

Ainsi que cet article un peu plus ancien de France Info (février 2021)
 
J

Jacques

Membre
Même si la présentatrice et le média semblent bien à gauche l'enquête ne parait pas être à charge et énonce les faits sans parti prix trop prononcé, le fait que le Sénat se saisisse de l'affaire montre à quel point ce pourrait être un réel problème de gouvernance si des cabinets de conseils, qui n'ont d'autres ambitions que de faire de l'argent, influent sur la politique nationale afin qu'elle soit de plus en plus dépendante... de leurs conseils !

C'est un angle d'attaque que les candidats à la présidentielle utiliseront surement contre Macron et si débat du premier tour il y a alors je serais très curieux de l'entendre à ce sujet. On ne peut pas privatiser le gouvernement ni l'administration, c'est dangereux d'une part et c'est une insulte aux compétences et à l'intelligence des hauts fonctionnaires de l'autre.
 
Thomas

Thomas

Membre
Dans un premier temps je n'ai pas saisi tout de suite le côté sombre de l'utilisation de McKinsey, après tout pourquoi ne pas demander conseil à une entreprise privée si elle a une véritable compétence à faire valoir et permet au gouvernement de mieux appréhender certaines problématiques auxquelles ils sont confrontés pour la première fois.

On parle de conseil pas de décision. Quand Macron invite Hollande et Sarkozy à l'Élysée pour s'entretenir avec eux sur la situation ukrainienne c'est aussi en quelque sorte du conseil. A la différence qu'il est gratuit et que les protagonistes n'ont pas d'autre intérêt que de voir le pays dont ils ont été les présidents s'engager sur la bonne voie.

Mais, naïf que je suis, je n'avais pas réalisé que ces entreprises pousseraient le vice jusqu'à affaiblir leurs propres clients afin qu'ils n'arrêtent pas d'avoir besoin d'eux et qu'ils n'arrêtent pas de signer contrats sur contrats tous aussi juteux les uns que les autres. Donc ou Macron est complice de cette spirale infernale et je pourrais facilement le considérer comme un traitre ou alors il est complétement con et alors là il est dangereux.

Traitre ou con ? Merde c'est pas deux supers qualité pour un gars qui va être reconduit pour 5 ans de plus à la tête du pays !
 
Luciole

Luciole

Membre
Est-ce qu'ils font appels à ces cabinets de conseils parce que les compétences manquent dans les ministères ? Je pense que c'est la seule question à se poser et si c'est le cas pourquoi ? Est-ce que la réforme qui a supprimé l'ENA en est la cause ?
 
Magic Bob

Magic Bob

Modérateur
Membre du Staff
La sollicitation de McKinsey est antérieure à la réforme en question je ne pense pas qu'il y ait une relation de cause à effet.
Cela ressemble plus à une volonté politique du président français qui a probablement une culture du privée plus forte que celle du public. Ses relations personnelles avec des cadres du cabinet pouvant aussi expliquer le recours à ces entreprises.

Comme @Thomas ça ne me choquerait pas plus que ça si il n'y avait pas cet effet pervers lié au fait que les cabinets ont intérêt à ce qu'on les sollicite encore et encore. Les tarifs élevés des prestations posent question aussi, fait-on de réelles économies à ce train là ? Surtout si les conseils prodigués n'ont pas les effets escomptés : 1ère campagne de vaccination ratée.
 
B

Bixente

Membre
Je vais pas disserter mais le premier sentiment qui me vient c'est : ça fait un peu mafia tout ça ! :ninja:
 
Magic Bob

Magic Bob

Modérateur
Membre du Staff
D'un côté je trouve ça logique, le président de la République ne devrait pas s'abaisser à un débat du premier tour où ce ne sont que des querelles politico-politiciennes et où il serait la cible de choix mais d'un autre côté le débat est un des fondements de la démocratie et en tant que candidat à l'élection présidentielle il devrait y participer.

Il dit qu'il préfère débattre avec les français, pourquoi pas mais il annule déjà ses premiers meetings...
Le moment de vérité sera le débat d'entre deux tours où là il sera bien obligé de répondre aux questions que tout le monde se pose et notamment sur cette sombre affaire de cabinets de conseils.
 
Nathan

Nathan

Membre
Pour rester dans le sujet, la chaine Public Sénat à publié une vidéo d'un débat reprenant les termes de cette affaire en se posant la même question : est-ce dangereux pour notre démocratie ?

 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Et en plus ils ne payent pas d’impôts en France depuis 10 ans grâce à « de l’optimisation fiscale » !
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Le fait que Macron refuse les débats l'arrange bien pour le moment, il n'est pas mis en difficulté par rapport à cette "casserole".
Le débat de l'entre deux tours le rappellera aux bons souvenirs de McKinsey...
 
Carambar

Carambar

Membre
Un article du magazine Frustrations qui résume l'affaire McKinsey en 6 questions et 10 minutes...

Celle-ci elle est belle ! 🤬
Mais parfois, les cabinets de conseil nous ont coûté cher… pour rien du tout : le rapport documente ainsi une facture de 496 800€ de McKinsey pour une mission de réflexion sur « l’avenir du métier d’enseignant » qui n’a pas abouti. Enfin si, ça a abouti à un rapport de deux cent pages qui enfonce des portes ouvertes, soit 2 480€ la page. Mais aussi 558 900€ pour le cabinet Boston Consulting Group (BCG pour les intimes), pour l’organisation d’une “convention des managers de l’État” qui… n’a jamais eu lieu.
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Il est tendu sur la question en tout cas.
Le coup du pénal ça fait un peu : "venez me chercher si vous avez des couilles..."
 
R

Richard

Membre
Cette vidéo de Mediapart est édifiante, passionnante mais surtout inquiétante... On est pas loin du scandale d'état.
J'ai voté Macron (j'en suis à le regretter...) je n'ai pas voté McKinsey !

 
laluttefinale

laluttefinale

Membre
Macron : Je ne suis pas persuadé que sous ce quinquennat il y ait eu moins de contrats que sous certains autres
Et bien c'est un peu ça qu'on te reproche mon gars !!

Macron : regardez aussi comment les choses ont évalué en particulier sur les 18 derniers mois
évalué ou évolué ?? :whistle:
Je l'ai rarement vu aussi stressé et bafouillant...
 
Haut