opex - armée Centrafrique : quatre militaires français ont été arrêtés à l'aéroport de Bangui

  • Initiateur de la discussion France Info
  • Date de début
Patrice

Patrice

Membre
On en finit pas d'avoir des problèmes en Afrique. 4 militaires français c'est pas 4 mercenaires, l'événement est assez grave dans sa symbolique.
Je suppose que la France va exiger leur libération immédiate, attendons de voir ce que Bangui va décider mais si, probablement à cause des russes (encore) nous ne sommes plus les bienvenus non plus en Centrafrique et bien qu'on rentre ! Des femmes et des maris de militaires seront heureux de retrouver leurs chers et tendres.
 

Pièces jointes

  • regionalis.fr - Centrafrique : quatre militaires français ont été arrêtés à l'aéroport de Bangui
    php32llLc.jpeg
    87,3 KB · Vues: 1
J

Jérôme

Membre
Ils ont été arrêtés au moment où l'avion du président centrafricain atterrissait à l'aéroport.
Armés puisque en escorte du chef de la MINUSCA ils seraient accusé de tentative d'assassinat du président... Une belle blague... Leur libération serait en bonne voie et la France ne serait pas inquiète à ce sujet.
"Ils étaient à l'aéroport pour escorter le général, c'est un concours de circonstances qui a fait qu'au même moment, l'avion du président Touadéra atterrissait", a expliqué l'état-major parisien des armées à l'AFP.

"Sans raisons particulières, ils ont été arrêtés par la gendarmerie centrafricaine alors qu'ils se trouvaient près de l'aéroport et des accusations relatives à une tentative d'attentat ont été portées via les réseaux sociaux", a poursuivi cette source.
 
A

Alpha

Membre
Ils sont toujours en détention mais ne sont pour l'instant accusés de rien. Des militaires français en service prisonniers ça n'a pas du arriver depuis très longtemps. Les russes organisent des campagnes de désinformation et tentent d'exacerber le sentiment anti-français afin d'avoir les coudées franches en Centrafrique.

Les paramilitaires de Wagner sont notamment en charge de la protection rapprochée du président centrafricain et se permettent même de bloquer les casques bleus de la MINUSCA, de les fouiller (??) voir mis en joue ! La garde présidentielle à même mitrailler un bus transportant des casques bleus désarmés. Macron a accusé le président Faustin-Archange Touadéra d'être l'otage du groupe Wagner.

L'accueil du président centrafricain au dernier somment UE-UA n'a pas semblé des plus chaleureux.

regionalis.fr - Centrafrique : quatre militaires français ont été arrêtés à l'aéroport de Bangui
 
Mister H

Mister H

Membre
La Russie championne de la déstabilisation.
Tout est bon pour étendre son influence... Avec un dictateur à sa tête il ne faut pas s'étonner des méthodes employées.
 
Bad Karma

Bad Karma

Membre
Ce serait pas la première fois que la France tente de déstabiliser un pays qui lui résiste politiquement.
A bord d’un « véhicule suspect », en possession de quatre pistolets automatiques, trois fusils d’assaut, une mitrailleuse et des grenades, les quatre hommes se trouvaient « à moins de 30 mètres du passage du convoi présidentiel », a assuré le procureur Lengande, ajoutant : « Le véhicule était suivi par les services de renseignements de la police depuis deux mois. »
Disons que ça fait beaucoup d'armes lourdes pour escorter un général à l'aéroport, on peut comprendre l'étonnement des autorités locales.
Mais en même temps ça ne ressemble pas à la DGSE d'envoyer des légionnaires avec leurs grosses pattes gérer des affaires aussi sensible qu'un assassinat de dirigeant.
 
Magic Bob

Magic Bob

Modérateur
Membre du Staff
Clairement si c'était une tentative d'assassinat du président c'était mal préparé.
C'est presque une insulte faite à la France de vouloir nous faire croire que nous avons tenté d'assassiner leur président et que nous avons échoué parce qu'une grenade est tombé de la poche d'un légionnaire...

Arrestation politique pour montrer les muscles.
Comme tu dis @Patrice, qu'on rentre si on veut plus de nous.
 
Patrice

Patrice

Membre
Ils ne sont toujours pas libérés mais des négociations sont en cours entre l'ONU et Bangui. Les 4 légionnaires étaient en mission de protection sous la bannière onusienne c'est donc eux qui négocient. Je suppose que la France travaille aussi à leur libération de son côté.
 
ablok

ablok

Membre
Magic Bob

Magic Bob

Modérateur
Membre du Staff
Pour essayer de comprendre un peu mieux la situation sur place

 
Haut