Alimentation Ça nous marque. Bordeau Chesnel : "Nous devons nous adapter aux goûts de nos consommateurs"

  • Initiateur de la discussion France Info
  • Date de début
France Info

France Info

Nouveau membre
La saga d'une entreprise agroalimentaire française, dans "Ça nous marque", avec le charcutier sarthois spécialiste des rillettes, Bordeau Chesnel. Pierre Hébert, directeur général de Bordeau Chesnel est l'invité d'Olivier de Lagarde.

Continuer la lecture...
 
Jean-Paul

Jean-Paul

Membre
Afin de coller aux nouvelles aspirations de ces clients. Bordeau Chesnel joue la carte de la diversification. Les français ont considérablement évolué dans leurs habitudes alimentaires. Un tiers des français se dit par exemple intéressé par le "flexitarisme". La marque vient de lancer une rillette végétale sur laquelle elle compte beaucoup pour maintenir dans les années qui viennent son chiffre d’affaires.
Tout se perd...
Bordeaux Chesnel ne défend pas les "produits du terroir" ancestraux mais son CA. Rien de nouveau sous le soleil.

Des rillettes végétales, c'est de l'incitation au véganisme.
 
Bizu33

Bizu33

Membre
Oui autant ne pas manger de rillettes, on va pas tout convertir en végétal.
Maintenant on a pas vu dans la rue des végan manifester pour obtenir des rillettes végétales ! :cool:

Comme tu dis @Jean-Paul R. c'est l'industriel qui va créer le besoin et augmenter son CA.
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Il n'empêche qu'ils sont forts ces industriels de l'agro-alimentaire, ils vont nous sortir des rillettes végan et ce sera bon.
Je dis pas que ce sera aussi bon que celles d'origine mais en supprimant 100% des ingrédients de base ils vont nous pondre un truc correct.
 
Jean-Paul

Jean-Paul

Membre
Rillettes de champignons au thym et vinaigre balsamique

regionalis.fr - Ça nous marque. Bordeau Chesnel : "Nous devons nous adapter aux goûts de nos consommateurs"
 
Nicolas

Nicolas

Administrateur
Membre du Staff
Mais certain préfèreraient dire : tout est bon sans le cochon
Question de point de vue :)
 
Patrice

Patrice

Membre
Je suis un viandard de première mais je me sens concerné par la cause animale.

Franchement quand tu vois les images de L214 dans certains abattoirs ça fait froid dans le dos et te fais réfléchir. Je suis prêt a arrêter de manger toute viande pendant le temps qu'il faudra si cela pouvait permettre de faire prendre conscience aux producteurs de changer leur façon de traiter les animaux.

Une sorte de grève de la viande.
 
Haut