cinéma «Haut et fort», Nabil Ayouch filme les quatre vérités de la jeunesse marocaine

RFI

Nouveau membre
Inspiré par sa propre enfance, le réalisateur Nabil Ayouch raconte dans « Haut et fort » l’histoire d’un centre culturel dans la banlieue de Casablanca où la jeunesse marocaine s’empare du rap pour prendre en main son avenir.

Continuer la lecture...
 

Mathias

Membre
Pas vu ce nouveau film mais Much Loved m'avait scotché !!



Sacré cinéaste que ce Nabil Ayouch... Courageux dans une société marocaine frileuse sur certains sujets comme la prostitution objet de ce film.
Coup de chapeau aux comédiennes également, si vous n'avez pas vu ce film je vous le recommande vivement !

1136_000_par8259511.jpg
 

Enricoo

Membre
Much loved, quelle claque !! 😲
Faut le faire, tourner un film pareil au Maroc quand on connait les sociétés musulmanes en général, pas très friandes publiquement des choses de la vie...
 

Valentin

Membre
Un cinéaste engagé c'est de plus en plus rare.
J'ai vu aucun des deux films, je vais voir si la cinémathèque locale propose Much loved.

Merci pour la découverte !
 
Haut