lectures Yamaha XSR 900 : en passe de devenir une légende. De l'adrénaline pure !

Les modèles Heritage sont très appréciés des passionnés de moto. Il n'est donc pas surprenant que Yamaha mette une telle moto sur le marché avec le XSR900. Mais seul l'extérieur est historique. Sinon, c'est une moto techniquement très moderne qui peut faire beaucoup mieux que sa sœur MT-09.


S1-essai-yamaha-xsr-900-mod-2022-reve-de-sport-715332.jpg
La Yamaha XSR 900, qui vient d'être révisée en profondeur, est fondamentalement une nouvelle moto - et une moto résolument sportive. « Sport Heritage », c'est ainsi que le constructeur appelle le segment qu'il a soigneusement construit au fil des années ; les gènes sportifs proviennent principalement de l'héritage des ancêtres, car rien dans la XSR900 n'est tranquille ou même démodé. Les années 70 et 80 ont été l'inspiration et les développeurs se sont orientés, en particulier, vers le design de course de l'époque. Découvrez le XSR dans le coloris accrocheur Legend Blue associé à des fourches et des roues dorées, et une légende est vivante. Christian Sarron a remporté son titre mondial en 1984 avec une 250 ainsi peinte.

Le donneur de gène de la nouvelle XSR900 est le vélo hyper nu MT-09 de Yamaha, qui a été lancé l'année dernière. Ce pur-sang nu ne semble pas être alimenté au carburant, mais on dirait qu'il a de l'adrénaline pure dans le réservoir. Une machine de conduite maniable, précise et agile, à la limite de la perfection technique possible dans sa catégorie. La finesse technique qui caractérise la MT-09, disponible à partir de 10 350 euros, est également inhérente à la XSR 900, qui coûte 550 euros de plus.

Il a le même moteur trois cylindres en ligne de 890 cm3 avec une puissance de pointe de 119 ch à 10 000 tours de vilebrequin, il a fondamentalement le même excellent châssis et un excellent système de freinage presque identique. Comme dans le MT-09, le XSR900 utilise également le somptueux boîtier électronique basé sur Bosch, dont la portée et la valeur sont exemplaires. La grande différence entre les deux Yamaha tout aussi solides est le style : ici la MT-09 déchiquetée et au design agressif, là la XSR900 plus harmonieuse, enrichie de nombreux éléments de style issus de l'histoire de l'entreprise. L'alternative pour ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas suivre le design du MT-09.

La famille « Sport Heritage », aux allures classiques mais ultramodernes, se compose désormais de trois modèles : la petite XSR125, la XSR700 à deux cylindres et la très puissante XSR900 comme couronnement de cette série. La première balade d'une journée sur les routes souvent lisses, mais souvent méchantes et cahoteuses de la Toscane a clairement montré que l'accent mis sur ce modèle est sur le "sport" ; le XSR900 n'est qu'optiquement plus discret que le MT-09, qui est livré "le couteau entre les dents".

En termes de dynamique de conduite, la XSR900, qui ne pèse que quatre kilogrammes de plus pour un poids à vide de 193 kilogrammes, est au même niveau. Un craquelin. Il est facile à utiliser, accessible et sympathique. Mais un prédateur en cas de besoin, toujours prêt à ennuyer ou à grignoter la concurrence, la position assise sportive et décontractée, légèrement orientée vers la roue avant, étant d'une grande aide. Le triple 900 à très large bande offre d'excellentes performances utilisables entre 2 000 et 10 000 tr/min, ronronne et grogne en bas et aboie sa puissance de régime et ses performances brillantes au-delà de 6 000 tr/min.

Le châssis, équipé d'un double bras oscillant en aluminium légèrement plus long que celui de la MT-09, est un modèle de précision, de stabilité et de maniabilité. Les pneumatiques à pneus Bridgestone très adhérents de type S22 y contribuent également. Grâce à l'IMU, toute la gamme des systèmes d'aide à la conduite est disponible en permanence. Cela va de l'ABS en virage au contrôle des roues. Et le système de freinage à trois disques fonctionne également de manière merveilleusement transparente grâce au nouveau maître-cylindre de frein radial.

La puissance technique de la XSR900 se cache un peu derrière des lignes dynamiques mais pas agressives. Le phare rond à LED, qui donne à la moto une touche de conservatisme, contribue également de manière significative à cette impression civilisée. Avec des citations d'éléments de course antérieurs comme le siège passager à bosse, c'est un clin d'œil subtil à la vitesse de la XSR900.

_0c587.jpeg
Les rétroviseurs d'extrémité de barre contribuent grandement à maintenir la ligne de la XSR900 à plat ; vous pouvez voir assez clairement ce qui se passe derrière vous, mais cela augmente considérablement la largeur du véhicule. Pour le trafic urbain dense, ce n'est que la deuxième meilleure solution. Le fonctionnement délicat de l'ordinateur de bord intégré à l'écran TFT via la molette de poussée rotative sur le côté droit du guidon, ce qui est typique de Yamaha, n'est pas non plus tout à fait idéal. De plus, la taille des informations à l'écran nécessite des yeux d'aigle de la part du pilote. Yamaha a préparé trois packs de personnalisation : Street, Sport et Weekend ; Ce dernier propose des options de consigne à bagages.

Avec un levier de vitesses rapide fonctionnant parfaitement pour changer de vitesse sans embrayage, quatre modes de conduite parfaitement coordonnés, un régulateur de vitesse et une finition globale de haute qualité, la Yamaha XSR900 est bien équipée pour l'avenir. En termes de consommation également : 5,0 litres aux 100 kilomètres est une valeur constante compte tenu de la dynamique facile et fréquemment disponible, une autonomie de 250 kilomètres convient au type de véhicule. La caractéristique déterminante du 900 fixe est son trois cylindres avec l'abréviation CP3 : au cours des huit années qui ont suivi sa première en 2014, il a déjà été considéré comme un moteur légendaire et réussi.

Page de la moto sur le site Yamaha:

Et une vidéo de Sushi, un motard youtubeur que je suis et qui est plutôt bon esprit !

À propos de l'auteur ou du traducteur
Regionalis
L'actualité internationale, culturelle, numérique et sportive.
laluttefinale
Top les Royal Enfield ! Une marque indienne surprenante avec des motos roots increvables !
Une nana a parcouru 60.000 km à travers le monde avec une RE, elle raconte ses meilleurs moments dans cette vidéo (en anglais)

 

Pièces jointes

  • 01-royal-enfield-650-interceptor-1280.jpg
    55,9 KB · Vues: 1
Magic Bob
Quel courage de traverser l'Iran seule à moto !
Son aventure est assez exceptionnelle, un sacré bout de femme.
 
El cabrito
Je lui préfère largement une Royal Enfield, alors ok ce n'est pas le même jouet mais si on aime le vrai néo-rétro on tape dans le mille avec une Interceptor 650 !
Ah mais c'est pas la même chose c'est sûr !
Pour une petite balade entre copains ça fait largement l'affaire mais si tu veux arsouiller un peu tu risques de t'ennuyer assez vite. Mais j'aime aussi et de toutes façons il faut des motos pour tout le monde ! ;)
 
A
Ce que je voulais dire c'est que vendre cette moto comme une historique c'est du marketing.. Perso même son design ne me semble pas historique, ce n'est pas juste avec un phare rond qu'on rend un moto old school.
 

Informations sur l'article

Auteur
Regionalis
Temps de lecture
4 minutes à lire
Vues
92
Commentaires
5
Mise à jour

Dans la même catégorie

Partagez cet article

Haut